Nos adhérents en Poitou-Charentes
degradé
Le Groupement des Bailleurs Sociaux de la Vienne présent au Salon Maison Confort de Poitiers

Le Groupement des Bailleurs Sociaux de la Vienne présent au Salon Maison Confort de Poitiers

Pour la première fois, sous le parrainage de l'AROSH PC, les bailleurs sociaux présents sur le Grand Poitiers (Logiparc, Sipéa Habitat, Habitat 86 et SAR Hlm) ont participé collectivement au Salon Maison Confort, dont le thème de l'édition 2013 était "Habitat social, habitat d'avenir, des solutions pour louer et acheter". Les organismes ont ainsi souhaité monter l'étendue de leurs prestations et la qualité des logements proposés à la location comme à l'acquisition. Ils étaient accompagnés dans cette démarche par leurs partenaires le Cil Mieux se Loger et Océa Smart Building.

Entrée du salon - AG
Entrée du salon - AG

CapExpo a donc choisi cette année de présenter lors du Salon Maison Confort, les bailleurs sociaux locaux, réunis dans le Groupement des Bailleurs Sociaux de la Vienne. Avec une idée en tête : mieux faire connaître les acteurs du logement social en Poitou-Charentes et les missions de ces organismes, qui œuvrent au quotidien pour un habitat accessible, diversifié et adapté à un public aux attentes très différentes. Interview de Jean-François MACAIRE, actuel Président du Groupement des Bailleurs Sociaux de la Vienne.

Quel était l’objectif des bailleurs sociaux en participant au Salon Maison Confort ?

Jean-François MACAIRE. Notre objectif était de faire connaître l’offre des bailleurs sociaux, en location comme en accession, bien plus large que ce qu’imagine généralement le public. Sur Grand Poitiers, quatre bailleurs sociaux permettent à des milliers de Poitevins de se loger : Habitat 86, Logiparc, Sipea Habitat et la SAR HLM de Poitiers proposent aujourd'hui pas moins de 14 000 logements sur le Grand Poitiers et globalement 24 000 dans la Vienne.

Le logement social est parfois encore mal perçu… Pourtant, les choses ont vraiment changé ?
JFM. Bien sûr. Le parc de logements sociaux évolue très vite, il est aujourd'hui bien loin de « l’image d’Epinal » d'il y a vingt ou trente ans ! Près de 30 % des logements ont été produits après 1990, 13,2 % de notre parc est constitué de pavillons individuels. 95 % de nos logements neufs sont aujourd’hui livrés au niveau BBC, et 11 réhabilitations ― soit près 1 700 logements ― réalisées ou à venir, ramènent les logements en catégorie B du diagnostic de performance énergétique (DPE). Ces améliorations bénéficient à tous, participent au mieux-vivre de toute la population. Les avantages du logement social sont importants, et son premier atout est bien sûr le loyer modéré. Le bail social ouvre droit aux aides au logement comme l’APL, il n'y a ni frais d’agence ni de dossier, le bailleur social n'exige à l'entrée dans le logement qu'un seul mois de caution, et le paiement du loyer n'est demandé qu'en fin de mois.

La qualité de service est un point sur lequel s'engagent de plus en plus les bailleurs sociaux ?
JFM. Il nous paraît primordial de faire connaître l'étendue de nos services et la qualité de prestations sur laquelle nous nous engageons chaque jour. Nous avons beaucoup travaillé pour améliorer la qualité de service due à nos clients. Ces efforts payent : plus de 88 % de nos locataires sont satisfaits de leurs bailleurs selon la dernière vague d’enquête satisfaction réalisée par des organismes indépendants en 2011. Nous développons des services innovants : par exemple, trois bailleurs sont engagés avec OCEA dans l’équipement en télérelève de 9 000 logements qui permettront aux locataires de suivre par internet l’évolution de leurs consommations. Une démonstration sera faite sur le salon… Nous avons aussi mis en place collectivement l'enregistrement des demandes de logement par internet ― une borne d’enregistrement sera présente sur notre stand ―, ou encore le télépaiement des loyers… Les bailleurs sont à l’écoute de leurs locataires et améliorent au quotidien les services qu’ils leur rendent… Ce n’est pas si courant d’avoir un propriétaire qui en fait autant.

Le logement social, c'est aussi l'accession à la propriété ?
JFM. Tout à fait : Nous souhaitons notamment faire connaître la capacité des bailleurs sociaux à accompagner les parcours résidentiels notamment celui de l’accession. En complément de l’offre locative, nous développons ainsi des produits en accession sécurisée, bien positionnés par rapport aux services et écoles, au top au niveau de la performance énergétique, au juste prix. Le système de la location-accession permet de sécuriser les parcours et de prévoir les possibles accidents de la vie. Plusieurs opérations en cours de commercialisation seront présentées pendant le salon. Notre partenaire pour l’accession des salariés, le CIL « Mieux se loger », était également présent sur le stand pour présenter ses services.

L'accession sociale, le logement social, tout le monde y a droit ?

JFM. Evidemment. Contrairement à une idée reçue, le logement social n’accueille pas seulement ceux d’entre nous qui se trouvent en difficulté. Près de 70 % des habitants de Grand Poitiers ont des ressources inférieures au plafond qui leur permettent potentiellement d’accéder au logement social et environ 80 % ont des ressources qui leur permettent de rentrer dans le cadre de l’accession sociale… La diversité des logements est adaptée à tous les besoins, de l’étudiant à la personne retraitée, de la grande famille au jeune actif. Par une offre variée, nous encourageons chaque jour la mixité sociale.

Finalement nous étions présents sur le salon pour dire aux habitants de Grand Poitiers, "le logement social, pourquoi pas vous ?"